Actualités

Inondations en Somalie : 50 morts et 700.000 déplacés

today22 novembre 2023 49

Arrière-plan
share close

Des inondations brutales en Somalie ont fait 50 morts et chassé près de 700.000 personnes de leur domicile, a annoncé un responsable gouvernemental, alors que de fortes averses attendues mardi devraient aggraver la situation.

La Corne de l’Afrique affronte des pluies torrentielles et des inondations liées au phénomène climatique El Nino qui ont fait des dizaines de victimes et provoqué des déplacements à grande échelle, notamment en Somalie, où les pluies diluviennes ont détruit des ponts et inondé des zones résidentielles.

« Cinquante personnes sont mortes dans la catastrophe… tandis que 687.235 personnes ont été forcées de fuir leurs maisons », a déclaré Mohamud Moalim Abdullahi, directeur de l’Agence somalienne de gestion des catastrophes, lors d’un point de presse lundi. « Les pluies attendues entre le 21 et le 24 novembre risquent de provoquer de nouvelles inondations qui pourraient causer des morts et des destructions », a-t-il ajouté.

Samedi, le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (Ocha) a déclaré que le nombre de personnes déplacées par les fortes pluies et les inondations en Somalie avait « presque doublé en une semaine », tandis que 1,7 million de personnes au total ont été touchées par la catastrophe. « En outre, les routes, les ponts et les pistes d’atterrissage ont été endommagés dans plusieurs régions, ce qui affecte la circulation des personnes et des fournitures et entraîne une augmentation des prix des produits de base », a déclaré l’Ocha.

L’organisation caritative britannique Save the Children a déclaré jeudi que plus de 100 personnes, dont 16 enfants, étaient mortes et que plus de 700.000 personnes avaient été contraintes de quitter leur domicile au Kenya, en Somalie et en Ethiopie à la suite d’inondations soudaines. La Corne de l’Afrique est l’une des régions les plus vulnérables au changement climatique et les phénomènes météorologiques extrêmes y sont de plus en plus fréquents et intenses.

La région sort de la pire sécheresse qu’elle ait connue depuis quarante ans, après plusieurs saisons des pluies décevantes qui ont laissé des millions de personnes dans le besoin et dévasté les cultures et le bétail. Des organisations humanitaires ont prévenu que la situation ne pouvait que s’aggraver et ont appelé à une intervention mondiale urgente, car El Nino devrait durer au moins jusqu’en avril 2024.

Écrit par: renetatu

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%