Sociétés

Médias : contraint au chômage, un journaliste de FIM FM se reconvertit en promoteur d’ustensiles de cuisine

today28 mai 2024 16

Arrière-plan
share close

Il fait partie des journalistes qui travaillent dans les médias dont les agréments sont retirés par le gouvernement guinéen. Mamadou Aliou Bangoura, rédacteur en chef adjoint de la radio FIM FM s’est trouvé une porte de sortie. En attendant que les choses ne reviennent à la normale, ce journaliste s’est lancé dans la promotion des ustensiles de cuisine à gaz pour subsister.

Contraint d’abandonner son travail suite au retrait de l’agrément du média où il travaillait, le journaliste Mamadou Aliou Bangoura, s’interroge encore sur les véritables motivations des autorités de la transition guinéenne.

«Le chômage peut arriver mais la façon dont ça arrive, c’est ce qui fait le plus mal. Pour ce qui concerne notre cas, on nous a poussé à aller au chômage. Il y’a une force dont on ne se sait pas d’où elle vient et pour quel motif, cette force vient s’abattre sur vous et vous impose cette situation» , s’est-il interrogé.

Pour prendre en charge sa famille, le rédacteur en chef adjoint de la radio FIM FM s’est trouvé un point de chute.

« L’idée m’est venue depuis plus d’une année. C’est comme ça mon épouse et moi sommes dans ce projet. C’est pour permettre aux familles qui organisent des cérémonies de mieux passer leurs évènements sans pourtant aller chez les voisins emprunter des marmites. Le projet certes c’est pour me permettre de vivre mais c’est d’amener les guinéens à s’habituer à utiliser le gaz. Je ne veux pas être prétentieux mais je ne peux qu’espérer la réussite du projet », a affirmé ce confrère.

Mamadou Aliou Bangoura ne se plaint pas de ses nouvelles occupations. Il demande aux confrères et consœurs contraints au chômage, de ne pas rester bras-croisés.

« Il faut avoir un mental d’acier pour se relever face à une telle situation. On peut être au chômage mais y rester, quelque part nous en sommes responsables parce que tu peux te débrouiller comme je suis en train de le faire aujourd’hui, et tu peux toi-même penser à quoi faire. Quel que soit la petitesse, il ne faut être gêné de le faire », a-t-il conseillé

Des centaines de personnes sont au chômage suite au retrait des agréments de leurs médias par le ministère de l’information et de la communication.

Samuel Demba Duolamou pour soleilfmguinée.net

Écrit par: Louis Oscar LOBE MOUKOURI

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%