Actualités

Pourquoi les Forces Vives ont décliné l’invitation du PM ? Dr Edouard Zoutomou KPogomou donne les raisons

today28 février 2023 5

Arrière-plan
share close

Les Forces Vives de Guinée  ont décliné l’invitation du premier ministre, Dr Bernard Goumou ce mardi qui était prévue en début d’après-midi. Dans un communiqué publié très tôt dans la matinée de ce mardi, les FVG réitèrent leur disposition à participer à un cadre de dialogue avec les autorités de la transition, mais seulement en présence de la CEDEAO et de tous les partenaires concernés.

Les Forces Vives de Guinée ne répondront à aucune invitation en dehors du cadre de dialogue déjà institué par le premier ministre en date du 22 septembre 2022. Selon le président de l’Union Démocratique pour le Renouveau et le Progrès, Dr Edouard Zoutomou Kpogomou. « Il vous souviendra que les Forces Vives s’étaient réunies aussi en 2009. C’est cette même force vive qui s’est reconstituée version 2023. Tout a été tenté, toutes les médiations ont échoué pratiquement de la CEDEAO à l’interne. Donc, les Forces Vives de Guinée ont tout fait pour que les militaires puissent les entendre».

Selon ce collaborateur de Cellou Dalein Diallo, il a fallu l’appel à manifester pour que le chef du gouvernement décide de faire quelque chose. « Non seulement, il y a une diversité. C’est à dire qu’au lieu que ça soit  avoir seulement le FNDC, que nous nous soutenions, cette fois ci, c’est tout le monde ensemble. Parce que si on n’avait pas fait les sorties ? Cette fois ci c’était l’inter-coalition qui allait organiser. Aujourd’hui, ils ont compris la nécessite que nous-mêmes, on s’active. C’est à dire qu’on ne soit pas force politique seulement ou les forces spéciales, que ça soit les Guinéens dans leurs diversités».

Docteur Edouard Zoutomou revient sur les conditions d’un cadre de dialogue voulu par les Forces Vives de Guinée. « Nous estimons que ce n’est pas opportun actuellement et toute opération de ce genre ne peut que creuser davantage d’écart de compréhension entre les acteurs sur le temps mais aussi  dure sur le pouvoir. Nous aurons tous à perdre dedans. On ne peut pas avoir la pensée unique la dessus. Le cadre de dialogue a clairement défini dans sa conclusion que le dialogue reste ouvert et permanant ».

Cette nouvelle position des FVG est un élément qui vient renforcer  le bras de fer avec le CNRD, constate plusieurs observateurs.

Kankou Bérété pour Soleilfmguinee.net

Écrit par: Razakou Moussa

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%