Soleil FM
Image default
Guinée Actus Guinée Economie

Prélever 5% sur le salaire, un enfer pour les fonctionnaires

A partir de ce mois d’août, le salaire des fonctionnaires sera amputé de 5% pour servir de cotisation à la protection sanitaire du personnel de la fonction publique. Cette décision des aux autorités est loin de faire l’unanimité dans les rangs des fonctionnaires. C’est dans ce cadre que notre reporter Fatoumata Nimaga a rencontré de Kaba Diané, économiste de profession, qui prédit un impact financièrement remarquable sur la vie des fonctionnaires avec un salaire minable qu’ils bénéficient. Il recommande plutôt à l’Etat de rehausser le niveau de vie de ses fonctionnaires.

Cette décision fâche-t-elle ? En tout cas, elle suscite beaucoup de réactions au sein des concernés de la fonction publique. En ce temps de crise, des informations attestent qu’en se référant au bulletin électronique de salaire, ces fonctionnaires n’ont généralement pas un salaire qui dépasse deux millions. Kaba Diané qualifie cette décision d’impopulaire, et présume qu’elle peut rendre la vie des travailleurs plus chère que d’habitude. 

« On prend le revenu de quelqu’un on enlève un peu et puis on met de côté comme épargne, quand le revenu est très faible déjà, la consommation épuise tout le revenu. C’est une politique qui est très impopulaire, même quand une entreprise souffre et que ça doit fermer on reduit le nombre de travailleurs, mais on ne reduit pas le salaire », mais remarqué cet économiste.

Cette décision risque d’avoir des conséquences néfastes sur l’économie du pays estime notre interlocuteur.

« Techniquement c’est une politique qui va causer de la résistance, les impacts économiques ne vont pas être ce qu’on attend. Ça va être une source d’argent pour l’Etat, mais les conséquences. Ce n’est pas bon du point de vu de la production ».

Tenant compte des réalités actuelles, l’économiste propose à l’Etat d’améliorer les conditions de vie de ses salariés, afin de les motiver à souscrire à cette cotisation sociale. 

« On propose à l’Etat de rehausser le niveau de vie des fonctionnaires, ça va améliorer leur condition de vie ainsi,  ils seront incités à suivre les recommandations faites par l’Etat».

D’après nos sources, dans cette affaire de réduction de 5%, le principal accusé est le secrétaire Général de la CNTG d’avoir négocié de façon unilatérale, le sort des travailleurs concernés avec le Chef de l’Etat.

FATOUMATA NIMAGA

Laisser un commentaire

3  +  6  =