Actualités

Retour à l’ordre constitutionnel : le CIC fait des propositions

today24 mars 2023 2

Arrière-plan
share close

« Le retour à l’ordre constitutionnel », c’est le thème d’une conférence tenue ce jeudi  par le Comité d’Initiatives Citoyennes (CIC) en abrégé. Cette structure a fait des recommandations pour la nouvelle constitution qui sera élaborée par le CNT. Les membres demandent le remplacement de la gouvernance personnelle de l’Etat par  une gouvernance collégiale  composé de trois personnes. Selon eux cette constitution devrait  être élaborée par une assemblée constituante. 

Dans le cadre de l’élaboration d’une nouvelle constitution qui pourrait résister à la tentation des hommes et aux sirènes révisionnistes ,  le Comité d’Initiatives Citoyennes CIC a fait des recommandations lors d’une conférence de presse à la maison commune des journalistes. Elhadj Amadou Sadjo Bah est le porte-parole de cette structure. 

«La nouvelle Constitution devrait être normalement non pas l’œuvre du CNT, mais par d’une assemblée nationale constituante élue par la population pour cette mission. Pour éviter les risques énormes d’une nouvelle autocratie, il faut remplacer la gouvernance personnelle de l’Etat avec un président de la République, à une gouvernance collégiale», martèle notre interlocuteur.

Pour promouvoir la  bonne  gouvernance  dans les prochaines années,  ce comité opte pour  une gestion collégiale. « A notre avis il faut un conseil présidentiel qui faut mettre à la tête l’Etat et non un individu. Le premier devient président de la République et chef de l’Etat, le deuxième devient vice-président de la République et Chef du gouvernement et le troisième devient vice-président de la République charger des ressources humaines et financières de l’Etat», a-t-il soutenu.

Le Comité d’Initiatives Citoyennes  invite les Guinéens  à porter un regard sérieux sur l’élaboration de cette nouvelle constitution. Elhadj Amadou Sadjo Bah.

«Cela concerne tous les Guinéens et Guinéennes. Le souhaitable est donc que nous sortions tous de nos coquilles pour exprimer nos visions respectives à la lumière de nos vécus sur les diverses Républiques bananières qui ont géré notre pays depuis le départ des colons français».

La prise en compte de ces différentes recommandations permettra à la Guinée de mettre fin au tribalisme et au régionalisme qui selon  Elhadj Amadou Sadjo Bah.

Kannie Diallo pour soleilfmguinee.net

Écrit par: Razakou Moussa

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%