Actualités

63 ème sommet de la CEDEAO, il y avait de quoi le rendre extraordinaire

today9 juillet 2023 12

Arrière-plan
share close

Plus qu’un banquet de chefs d’État, le sommet cette fois des chefs d’États et de gouvernement de la Communauté Économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest était vraiment extraordinaire en quelque chose. Oui, plus que par le nom, il y avait de quoi.


Le divertissement comme tout rendez-vous du genre. Cette fois, il a révélé les talents de musicien du président sortant, Umaru Cisseko Emballo qui n’a pas manqué de prestation et de prestance devant ses pairs africains de la sous région. Mais il n’y avait pas que ça, on a aussi eu un petit pour parler de vrais problèmes. Il n’y avait donc pas que du divertissement.


Plus encore, « Le Nigeria est de retour ! ». Son nouveau président qui comme sur un terrain déjà conquis vient de prendre les règnes de l’institution sous régionale n’aime pas les militaires qui ne restent pas à leur place. Voilà pourquoi, il entend faire de la lutte contre des modifications anticonstitutionnelles son cheval de bataille. Alors les deux colonels du Mali, de la Guinée et le capitaine du pays des hommes intègres doivent ils s’inquiéter désormais ?


Etant un ami de l’ancien président Alpha Condé, le palais Mohamed V doit elle craindre quelque chose ?
Il faut dire que Bola Tinubu ne manque pas de cran. Mais faut il rappeler que ses mots forts ou encore des formules chocs ne seront pas assez pour faire en sorte que ses pairs des juntes malienne, guinéenne et burkinabés se hâtent à lui dérouler un tapis rouge. D’ailleurs qui vous dit que ces derniers ne vont pas entraîner d’autres d’ici là ?


Son excellence monsieur le président a donc du pain sur la planche et ce n’est pas une blague.
Mais ne vous méprenez pas. Tout n’était pas politique. La question sécuritaire était également à l’ordre du jour. Encore une fois, la question de la force de la CEDEAO avec double casquette. La lutte contre le terrorisme dans l’espace sous régionale et l’intervention si nécessaire dans des États pour rétablir l’ordre constitutionnel.


Il a également été question d’économie, sans oublier la Mission de l’ONU pour le Mali , la MINUSMA.
Il ne reste plus qu’à attendre le prochain sommet pour vite être situé.


La fléchette de Fatoumata Harouna

Écrit par: Soleil FM

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%