Soleil FM
Image default
Actualités Sociétés

Affaire domicile Cellou Dalein Diallo: «Tôt au tard le droit finira par s’imposer» (Me Salifou Béavogui)

Depuis la démolition de la maison de Cellou Dalein Diallo président de L’UFDG, c’est un silence du côté de la justice guinéenne. Dans une interview accordée à notre rédaction ce lundi, l’un des avocats de l’ancien premier ministre martèle que la procédure est toujours en cours pour rétablir son client dans ses droits.

C’est un maître Salifou Béavogui très déçu de la justice guinéenne qui a pris la parole chez nous ce lundi 16 janvier 2023. Bientôt un an depuis que la maison de l’ancien chef de file de l’opposition a été démolie à Dixinn. Mais, ses avocats ne s’avouent toujours pas vaincus

« C’est un  dossier qui fait très mal au cœur, parce que dans cette affaire, l’injustice crève les yeux. Mes clients (Cellou et Sidya) se sont sacrifiés  pour la cause de  ce pays. Mais vous avez suivi avec nous ici, qu’un beau matin, ils sont venus les faire sortir de leurs propriétés. Une chose reste claire, tôt au tard le droit finira par s’imposer. Les dossiers sont en cours.  Le dossier du président Sidya est aujourd’hui au parquet pour les  observations du ministère public. En ce qui  concerne le dossier d’Elhadj  Cellou Dalein  Diallo, bientôt nous allons reprendre la procédure. Mais nous n’allons pas nous décourager et nous  irons jusqu’au bout, parce que le droit est de leurs côtés », a martelé maître Saliou Béavogui.

Malgré   la construction d’une école sur la residence privée du leader de l’UFDG, maitre Salifou Béavogui estime que son client pourrait être dédomagé par l’Etat après cette procedure judiciaire.

« On peut lui retourner sa propriété dans ce cas, on ouvre le volet  de dommage  et intérêt.  C’est-à-dire le terrain  d’abord, c’est pour  lui  et la maison qui a été démolie pourrait être évaluée  et condamné l’Etat  à payer. Il peut ne plus revenir sur les lieux, mais il peut être indemnisé ou  dédommager  pour qu’il puisse obtenir l’équivalent  de ce qu’on lui a retiré avec force. Mais l’idéal était qu’il revienne sur sa propriété ».

Amara Simba Sylla pour soleilfmguinee.net

Laisser un commentaire

49  +    =  54