Actualités

Au pays des héros, à chaque jour suffit sa peine !

today6 juin 2023 3

Arrière-plan
share close

Hhhhhh ! Quel gros français! Je suis en train de parler aujourd’hui dans Fléchette là encore ? ‘’Au pays des héros, à chaque jour suffit sa peine !’’ Bon, je voudrais dire : A chaque entité, chaque jour ses peines dans le pays dirigé par les héros. J’espère que le titre est bien compris maintenant. La liste est longue. Jusque là, on se croirait dans le domaine du sport par exemple qu’à part la routine, la fédération guinéenne de football était le seul souci avec une sans cesse prorogation du mandat du CONOR qui risque de connaître une autre prolongation.

Mais non, on vient de se rendre compte à l’évidence, que la fédération guinéenne de handball est out pour la coupe du monde junior de handball prévu en ce mois de juin dans l’espace shenghen, notamment en Allemagne et en Grèce.

Ce n’est vraiment pas le bon temps. Même les avocats dans le procès des évènements du 28 septembre 2009 ne décolèrent pas puisqu’il n’y aura pas d’audience cette semaine encore moins la semaine d’après.

En attendant, ce sont les enseignants contractuels qui ont été mis sur le banc de touche. L’Etat se montre mauvais payeur, pourtant tout semble baigner dans l’huile si on devait se fier à ce qui se dit dans les discours officiels. La Guinée ne manque pas de tribuns.

Quand on réclame son dû, on est traité de mendiant ou d’apatride, alors que les services rendus méritent d’être récompensés ou tout au plus, tout travail mérite salaire. Il faut quand même savoir encourager les bonnes œuvres. Celui qui était censé protéger est celui qui se plaît le plus à bafouer le droit des autres.

La situation est tellement délétère qu’on semble désormais s’y accommoder et s’y marier pour éternellement vivre avec comme le caméléon aux couleurs changeantes en fonction du milieu ou de l’environnement.  Quand vous refusez de vous soumettre à la règle ou que dis-je, à l’injustice, on vous menace, pire, vous êtes privé de votre emploi et vous êtes fait remplacé. Ah la Guinée, pays de Marlboro.

Si vous n’êtes pas content, c’est la même racaille. Vous voulez vous plaindre, il n’y a aucune alternative à part la résignation. La résignation et la résignation.

Malgré les circonstances de la vie qui ne nous laissent pas le choix, on survit quand même. Car on n’a plus le temps ne serait-ce que se soucier de ce que peut nous réserver l’avenir. On a assez papoté. Trêve de bavardage. Avançons !

La fléchette de Fatoumata Harouna

Écrit par: Razakou Moussa

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%