Actualités

Conakry : à la rencontre de Charlie Sadjo Touré, joueuse de Cauris  à la modernité

today3 février 2023 41

Arrière-plan
share close

Les coquillages ou « cauris » étaient l’une des devises les plus répandues au monde. En Afrique de l’Ouest, l’humble coquillage s’est enfilé dans la fibre culturelle, et a pris un aspect symbolique et rituel plus profond qui n’a jamais complètement perdu sa valeur. Le nombre de coquillages utilisés dépend de chaque diseur de bonne aventure et de la tradition à laquelle il appartient. Pour en savoir plus sur le rôle de cet objet, notre rédaction a donné la parole à Charlie Sadjo Touré joueuse.

De nombreuses communautés à travers l’Afrique de l’Ouest et au-delà utilisent ces coquillages comme outils de divination. Le voyant jette ou lâche simplement les cauris sur une surface souvent circulaire, et interprète leurs positions pour prédire l’avenir. Cette voyante et joueuse de cauris parle de ses débuts, dans ce métier.

 « Quand je me couche, je vois les cauris dans le coussin. Quand je tombe, je dis les sacrifices dans le quartier, les gens viennent écouter. C’est en 2019 que j’ai commencé  à toucher les cauris. En 2020 une femme résident en France m’a encouragée et m’a assistée sur les réseaux sociaux. Elle a créé une page Facebook pour moi, elle m’appelait pour que je consulte pour elle. C’est à partir de là-bas que j’ai commencé à avoir du succès », explique Charlie Sadjo Touré.

Au delà du cauris, cette voyante produit les médicaments traditionnels. « Quand tu veux toucher les savons là, il faut que tu sois propre. On ne blague pas avec.  Je fais des prières aussi. J’ai des files ici pour les femmes qui font des fausses couches», continue-t-elle.

Cette cliente que nous avons trouvée dans la concession de la voyante dit croire en la  cauriste. « On m’a recommandé cette joeuse de cauris. J’étais pessimiste au début. Mais lorsque je suis venu, elle a regardé pour moi, elle m’a parlé de ma vie entière. Ensuite elle m’a dit de faire des sacrifices. Deux jours après, mon problème est résolu», témoigne-t-elle.

Plus loin Charlie Sadjo Touré nous dévoile sa nouvelle méthode pour faire la consultation. « Je peux faire la consultation en direct. Même avant-hier, j’ai fait un direct sur mon compte Tik-Tok. C’est une surprise. Je veux aussi expérimenter ça aussi en 2023. Je prends les stylos, je demande les noms  et je regarde pour eux », a révélé la jeune cauriste.

Selon les traditionalistes, les cauris sont des porte-bonheurs  qui ornent les tenues des chasseurs et des guerriers, tressés dans les masques sacrés et les costumes de danses cérémonielles. Ils peuvent être un élément dans la médecine traditionnelle, et accompagner les défunts dans leurs voyages sans retour.

Mamadou Dian Diallo  et Kannie Diallo pour Soleilfmguinée.net

Écrit par: Razakou Moussa

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%