Actualités

Conakry : la commémoration de l’an 4 des déguerpissements de Kaporo Rails, Kipé 2 et Dimesse empêchée

today11 mars 2023

Arrière-plan
share close

Les Victimes des déguerpissments de Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimess 2019 ont été empêchées par le Commissariat central de Kaporo-rails, de se rassembler sur les ruines de leurs anciennes maisons ce samedi 11 mars 2023.

Cela fait quatre ans depuis que les habitants de Kaporo-rails, Kipé 2 et Dimess ont été déguerpis de leurs maisons par le régime déchu. Après avoir tenté de récupérer ces domaines en engageant une procédure judiciaire contre l’Etat sans suite, ces victimes se disent toujours propriétaires des lieux. Avec ces nouvelles autorités, l’espoir renait. Mamadou Samba Sow, est le porte-parole du Collectif.

 « Même si à ce jour les victimes n’ont pas encore été dédommagées, il y a des couloirs de négociations qui se sont ouverts. C’est dans cette optique que nous nous sommes retrouvés ici à Kaporo-rails pour échanger avec les victimes, prendre les documents, les mettre de côté en attendant que l’évolution de la situation », a-t-il annoncé

Cette commémoration a toute suite été interrompue par le Commissariat central de Kaporo Rails.  Samba Sow regrette que cet incident soit arrivé alors que des dispositions ont été prises auparavant.

 « La mairie de Ratoma a été saisie le 08 mars par rapport à la rencontre d’aujourd’hui mais l’information n’a pas été remontée. Le Points d’Appui (PA) qui gère le site a été informé et a donné son accord. Malheureusement , le Commissariat central de Kaporo-rails dit qu’il n’a été informé donc, qu’il n’est autorité alors que l’activité n’a aucune incidence sur l’ordre public », a-t-il déploré.

Les victimes de Kaporo-rail, Kipé 2 et Dimess 2019 ont contre leur gré cédé à la demande de la police pour éviter des accrochages : « Nous n’avons pas voulu qu’il ait un bras de fer entre nous et la police. Aujourd’hui nous acceptons de quitter et de nous replier mais nous sommes prêts de la même manière dont nous avons perdu de nos maisons. Si on nous provoque, nous serons prêts à aller en prison parce que nous sommes faibles » a menacé cette victime.  

Cette commémoration de la casse de Kaporo-rail, Kipé 2 et Dimess 2019 est finalement été reportée à  une date ultérieure, a annoncé le collectif.

Samuel Demba Duolamou pour soleilfmguinee.net

Écrit par: Razakou Moussa

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

  +  42  =  51


0%