Soleil FM
Image default
Actualités Guinée Economie

CRIEF: Dr Kassory Fofana et Mohamed Diané pourraient bénéficier d’une liberté avant fin février

La chambre de contrôle de l’instruction de la Cour de répression des Infractions économiques et Financières a confirmé l’ordonnance de mise en liberté de l’ancien ministre  de la Défense nationale en ramenant la caution à 2 milliards 500 millions de francs guinéens. La décision de cette chambre de la CRIEF est appréciée à sa juste valeur par l’avocat de Dr Mohamed Diané. Maitre Sidiki Bérété affirme que dans les prochains mois ses clients sortiront de la maison Centrale.

 « Nous pouvons dire que c’est une décision salutaire. Mieux vaut tard que jamais. La procédure est qu’on avait orienté en flagrant délit le 06 avril 2022. Après huit mois d’enquête sans jugement, il va de soit compte de son état de santé qu’on lui accorde une liberté » s’est réjoui Maitre Sidiki Bérété l’un de ses avocats.

Le procureur spécial près la CRIEF va se pourvoir en cassation à la Cour Suprême. L’homme en robe noire parle de cette autre étape de la procédure. « La procédure cette fois-ci on va les bousculer. Ça ne prendra pas du temps parce que, c’est sur l’appel de monsieur le Procureur. Même le procureur est toujours dans son rôle et on n’a l’espoir dans sous peu, la Cour Suprême va nous départager » a-t-il apporté.

Confiant de la libération de son client, Maitre Sidiki Bérété apporte les précisions sur la durée  d’une détention préventive. «D’abord, la détention préventive, c’est quatre mois renouvelables une fois. Ils ont été mis sous mandat de dépôt le 06 avril. Exceptionnellement en matière de détournement de deniers publics, ça ne peut pas dépasser 12 mois. Donc dans l’un ou dans l’autre, s’ils ne se laissent  pas influencer  par la transition, je crois courant janvier tard, fin février ils seront libérés » martèle-t-il.  

Le 16 décembre dernier, Dr Mohamed Diané avait bénéficié devant la deuxième chambre de l’instruction de la CRIEF d’une liberté provisoire avec le paiement de 5 milliards de caution. Une somme ramené à 2 milliards 500 millions de francs guinéens par la chambre de contrôle de l’instruction de ladite juridiction.

Kannie Diallo pour soleilfmguinee.net

Laisser un commentaire

70  −    =  68