Actualités

Education: nos candidat plus doués dans l’art de tricher que d’apprendre

today14 juin 2023 5

Arrière-plan
share close

Quand les agents de force de l’ordre mettent des stratégies afin de mettre le grappin sur les malfrats, ces derniers, se battent tant bien que mal pour contrer ces stratégies.

Ainsi va la vie !  

Il aura fallu quelques jours de réflexions acharnées pour que les éternels fraudeurs sachent comment contourner le code QR tant vanté par notre Guillaume national. Des candidats ont déjoué les stratagèmes du  patron du MEPU-A en prenant  des photos des épreuves d’examens sans qu’on ne remonte à eux.

Il y a eu des nuits blanches, de longues réflexions, des maux de tête, mais voilà, on est parvenus à une solution, simple et originale qui n’honore pas l’Education guinéenne. Des bouts de papier pour masquer les codes QR et donc prendre les images et les envoyer partout où l’on veut désormais.

Plus les méthodes se multiplient, plus on trouve des idées pour les contre carrer, les mettre en échec. C’est donc mort, le code QR n’effraie plus.

Avant si on inscrivait des sujets ou plaçait des documents sur les parties cachées du corps sous les vêtements pour rentrer avec les probables traités de sujet dans la salle, maintenant on a plus le temps.

Cette époque est révolue, nous sommes au XXIème siècle. Cela semble même démoder à ce qu’on dit. C’est la révolution numérique. La technologie a beau être efficace pour contourner la fraude, elle demeure une œuvre humaine. Donc l’homme restera toujours plus intelligent et parviendra toujours à le contourner ou le dompter.

Hier  c’était le brevet, demain, ce sera le baccalauréat.

Les pros font donc leur entrée et pile au bon moment.

Cette fois, le ministre Hawing a-t-il quelque chose dans sa besace.

La fléchette de Fatoumata Harouna

Écrit par: Razakou Moussa

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%