Actualités

Guinée/infrastructures : quand la montagne accouche d’une souris

today26 mars 2023 4

Arrière-plan
share close

C’est le moment des grands chantiers en Guinée. C’est carrément la construction ou la reconstruction du pays. Je suis sûre de dire que depuis l’indépendance, jamais le pays n’a connu autant de travaux en si peu de temps. Routes, écoles, hôpitaux et même des aérodromes.           

D’aucuns me diront que ce n’est pas l’œuvre des autorités actuelles.

Mais qui a d’ailleurs dit cela ?

C’est une tradition pour ne  pas dire que la phrase prend sa source en Guinée. Dans le domaine des infrastructures, surtout celles liées aux routes, ici, les montagnes accouchent toujours des souris.

Le pont reliant Kouroussa à Kissidougou dans la sous-préfecture de Douako construit en 2021 est sur le point de céder. Certains piliers au niveau central ont complètement lâché.

A sa construction, ce pont faisait encore la fierté des deux localités «Kouroussa et Kissidougou ». En plus de relier deux villes, il désenclavait et rapprochait deux régions : la savane et le dorsal guinéen.

Pour les habitants de ces localités, c’était un lourd héritage qui venait de passer. Mais hélas !

A peine un an les travaux ont été achevé, voila ce pont sur le point de céder.

On aime souvent plaider pour la promotion des entreprises locales. Et voilà l’œuvre locale. Ne soyez pas étonnés de voir que même un pagne à partir du moment où on lui colle le mot local, les Guinéens commencent à s’en méfier. Ils ont une mauvaise expérience avec les productions qui sont faites sur place.

La fléchette de Fatoumata Harouna Keïta

Écrit par: Razakou Moussa

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%