Actualités

Guinée: la machine de suspension de Charles Wright réactivée

today7 juin 2023 8

Arrière-plan
share close

Alors qu’on se languissait de ses injonctions, le débout et bouillant ministre de la Justice et des Droits de l’Homme vient de nous en servir. Et mieux, cette fois-ci, le plat est gros. Le garde des sceaux a suspendu des magistrats et un régisseur.

D’abord le procureur de la République près le Tribunal de Première instance de Boké suspendu pour faute professionnelle contraire à son serment de magistrat et puis le juge de paix de Boffa pour les mêmes raisons que le magistrat du siège débout.

Et ce n’est pas tout, pas plus tard que lundi soir, Charles Wright a suspendu le régisseur de la maison centrale de Coronthie et cinq de ses collaborateurs pour manquement grave à leur obligation professionnelle. 

Le lendemain dans la même maison centrale, un garde pénitentiaire a été suspendu pour avoir instruit 10 kg de chanvre indien pour un  détenu. 

Tout ceci pour dire que l’appareil judiciaire est encore est malade plus qu’on l’imaginait. Toutes ces actions de Charles Wright prouvent qu’il y a encore du chemin à parcourir pour que la Justice soit la véritable boussole qui orientera chaque citoyen guinéen.  Une boussole dont l’aiguille ne tourne plus contrairement à la promesse faite par le colosse du 05 septembre 2021. En tout de l’avis de plusieurs observateurs bien avertis.

La fléchette de Fatoumata Harouna

Écrit par: Razakou Moussa

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%