Guinée Politique

Guinée : qui est le nouveau locataire du Palais de la Colombe ?

today29 février 2024 17

Arrière-plan
share close

Agé de 65 ans, Amadou Oury BAH est un  connaisseur  de la politique guinéenne. Ses prises de positions depuis l’avènement du CNRD l’a rapproché du CNRD.  Le président de l’UDRG a toujours répondu à la sollicitation des autorités actuelles. Le 25 mars, Bah Oury est nommé par décret présidentiel membre du Comité National des Assises.  

L’homme politique a connu une carrière tumultueuse. Il fait partie de ceux qui sont accusé dans l’attaque du domicile privé de l’ancien président Alpha Condé le 19 juillet 2011. L’opposant quitte  le pays, s’exile en France et sera condamné par contumace à perpétuité pour atteinte à la sûreté de l’État. En 2015, Amadou Oury Bah et 170 personnes sont graciés par Alpha Condé.  Le vice-président de l’UFDG rentre au bercail en 2016. Le 05 février de la même année, il est exclu de cette formation politique dont il est membre fondateur.

C’est en 2008 que l’économiste a intégré un gouvernement pour la première fois en tant que ministre de la Réconciliation nationale. En 2009, l’acteur politique a présidé la commission d’organisation de la manifestation du 28 septembre au stade du même nom.

Bah Oury a aussi un manteau de défenseur des Droits de l’Homme. Il fait partie des créateurs de l’Organisation de Défense des Droits de l’Homme et du Citoyen (OGDH) en 1991.

L’homme politique succède ainsi à Dr Bernard Goumou et devient le troisième premier ministre du président Mamadi Doumbouya dans l’espace de deux ans. Sa nomination intervient au moment où le pays traverse une crise sociale et politique. Le nouveau premier ministre a donc du pain sur la planche. Il devrait d’abord désamorcer ces différentes crises et relever surtout le défi du respect du chronogramme de la transition et l’organisation d’un dialogue avec tous les acteurs sociopolitiques.

 

Babanou Timbo CAMARA pour Soleilfmguinee.net

Écrit par: Soleil FM

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%