Sociétés

Guinée : voici pourquoi les Enseignants contractuels sont allés en grève

today6 mai 2024 27

Arrière-plan
share close

Coordination Nationale des Enseignants contractuels de Guinée et le Collectif des Professionnels de l’Éducation ont dans un communiqué conjoint invité tous  les enseignants contractuels de Guinée en situation de classe de cesser toutes activités à partir du vendredi 3 mai 2024. La décision a été rendue publique le même jour.

 

Le non-respect du protocole additionnel signé le 4 avril dernier entre le gouvernement, l’intersyndicale de l’éducation et la Coordination des enseignants contractuels communaux de Guinée est l’une des causes de ce débrayage. Le  président du Collectif des Professionnels de l’Éducation explique.

 

« Le motif de la grève était le retard de la mise en œuvre du processus de la biométrie, il y a eu un protocole additionnel qui a été signé le mois dernier. Il était question que les missionnaires partent sur le terrain pour non seulement pour la biométrie, mais aussi le test en classes. Mais le test en passe des classes devraient d’être écoulé par le résultat de la biométrie, mais très malheureusement la biométrie a été reportée trois 3 fois. Donc, ce qui doit amener à créer un comité conjoint pour demander aux contractuels de rester à la maison », fait savoir Moussa DORÉ.

 

Selon notre interlocuteur, ce mouvement de boycott déclenché par leurs deux structures respectives commence à porter ses fruits.

«Je pense que notre appel a été entendu. Parce que, le même jour qu’on a lancé notre avis de grève, on a été tardivement appelé par le Ministre de la Fonction         Publique et du Travail où on avait fait une rencontre à partir de 19 H. Il nous a dit qu’il va prendre les choses en mains, que de ne pas s’inquiéter et aujourd’hui, les anciens contractuels ont reçu les structures qui vont leur permettre de faire la biométrie. On nous annonce qu’à partir de ce lundi que la biométrie va commencer parce que les fiches sont déjà venues et les gens ont commencé à télécharger », persiste ce sortant de l’ISSEG de Lambanyi.

 

Cela fait près de deux ans que des enseignants contractuels en situations de classe n’ont été rémunérés. Si les autorités ne respectent pas leur engagement cette fois, Moussa DORE prévient.

«Le gouvernement a tout intérêt de finaliser le processus. Parce que nous sommes a l’orée des examens et nous avons toute la possibilité de perturber les examens à part l’intérêt du pays, de perturber les passages dans les classes intermédiaires à la fin de l’année. Pendant que les enseignants contractuels ont fait plus de deux 2 ans  dans les classes, ils n’ont pas quoi manger. Donc pour nous, un jour de retard ne sera pas toléré cette fois si, le Gouvernement à tout intérêt à faire en sorte que le processus continue. »

 

Ce mot d’ordre de débrayage de la Coordination Nationale des Enseignants contractuels de Guinée et du Collectif des Professionnels de l’Éducation prend fin ce lundi 06 mai 2024.

 

Alhassane CONDÉ pour Soleilfmguine.net

 

Écrit par: Soleil FM

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%