Actualités

Hadja Djènè Condé, je savais que vous étiez une femme pleine d’humanisme !

today10 avril 2023 2

Arrière-plan
share close

Je ne vous ai pas vraiment pratiquée. C’est quasiment à travers le petit écran que je vous ai connue. Mais au fond de moi, je me suis toujours dit que vous étiez une personne noble, une brave dame, humble et pleine d’humanité.

A peine la triste nouvelle de votre disparition annoncée que des hommages n’ont cessé de pleuvoir. Une autre preuve que vous avez été un bon humain.  

Décrit par vos proches comme une personne « affable, humble », engagée pour la défense des causes justes. Je crois et je suis convaincue qu’en pensant ainsi, je ne me suis pas trompée. Les témoignages sur vous en sont la preuve irréfutable.

Vous avez toujours été cette figure maternelle dont la Guinée avait besoin. J’ai encore en images votre portrait accompagné de cette phrase ‘’brisons le silence’’ sur les violences faites aux femmes. Votre engagement pour la cause des tout petits et des démunis. Les archives en font foi.

On comprend maintenant pourquoi vous vous étiez fait rare. Pourquoi vous étiez toujours absent du pays. La maladie a eu raison de l’ex première dame.

63 ans ce n’était pas assez pour ceux qui vous ont côtoyée ou vous ont connue de loin. L’humanité aurait aimé que vous restiez encore longtemps parmi nous, mais la volonté de Dieu est inévitable.

Titulaire d’une maîtrise et d’une licence en communication et sociologie, Hadja Djènè Kaba Condé s’en est allée pour toujours !

Ainsi va la vie !

Elle n’est pas souvent facile, elle est pleine de périples et la vie est malheureusement le chemin qui mène à la mort. Vous avez vécu, vous avez été serviable et utile. Merci !

Je prie Dieu qu’il ait pitié de votre âme et que le paradis soit votre dernière demeure.

Amine !

La fléchette de Fatoumata Harouna

Écrit par: Razakou Moussa

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%