Actualités

Inauguration de l’hôpital Donka : un médecin révèle des contre-vérités

today19 août 2022 1

Arrière-plan
share close

Après l’inauguration de l’hôpital national Donka par le Président de la République  ce mercredi les réactions des acteurs de la santé fusent de partout. Un médecin généraliste très averti met en cause  certains appareillages. Intervenu dans l’Emission On En Parle Au Soleil, ce spécialiste a fait savoir que : «Ce qu’on a présenté là-bas pour, ce n’était pas l’objectif visé. L’objectif visé, c’était de faire en sorte que après la rénovation, que même si on n’arrêtait pas de façon définitive mais qu’on diminue de façon drastique l’évacuation de nos compatriotes à l’extérieur pour des soins ».  

Dr Moussa Fofana s’est aussi penché sur les appareillages de ce centre hospitalier présenté le jour de l’inauguration. Il dit être toujours sur sa faim.

 « Tout ce qu’on a présenté comme appareillage, je suis resté sur ma faim. Parce qu’aujourd’hui dans la pratique médicale peut être on dirait que ce n’est pas l’hôpital Donka. Quand vous prenez le scanner dont on parle, il se trouve dans le privé peut être, c’est un problème de coup en Guinée », estime le médecin.

Les Guinéens croyaient qu’après la rénovation de cette structure sanitaire à dimension nationale, le traitement de certaines pathologies comme le cancer ne poserait pas problème.

« Au jour d’aujourd’hui, le véritable problème auquel on est confronté, c’est cette pathologie qui est le problème du cancer surtout chez les femmes. Et le traitement de cette pathologie repose sur trois axes : soit vous faites la chirurgie, soit vous faites la chimiothérapie ou vous faites la radiothérapie. Maintenant il se trouve qu’aujourd’hui à part la chirurgie, la radiothérapie, on ne peut pas la faire sur place. On est obligé d’aller à coté, soit au Sénégal ou au Maghreb », révèle Dr Moussa Fofana.                                                                     

Alpha Abdoulaye Barry

Écrit par: Razakou Moussa

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%