Actualités

Insalubrité à Conakry : A Ratoma, jeunes et autorités se rejettent la responsabilité

today6 août 2023 10

Arrière-plan
share close

La Journée d’Assainissement initiée le premier samedi de chaque mois a eu lieu ce samedi 05 août à Conakry. Dans la commune de Ratoma, c’est le Ministre de l’Énergie, de l’Hydraulique et des Hydrocarbures en compagnie de son homologue de l’Economie et des Finances qui a lancé les opérations. 

C’est dans une ambiance festive que la délégation conduite par le Ministre de l’Énergie, de l’Hydraulique et des Hydrocarbures a été accueillie au rond-point de Lambanyi. Dans la foulée, Aly Seydouba Soumah a filé ses gangs et a pris une pelle pour apporter sa touche à l’opération:

«J’ai six secteurs, et je confie chaque secteur à un responsable. C’est à cause de ça le monde est sorti aujourd’hui», se réjouit Ousmane Sylla, chef du quartier Waréah.Après ce coup de ballet du Ministre, direction Wanindara sur la bretelle qui mène à Kobaya. Là, le chef de département suivi évaluation à l’ANSP s’indigne contre le manque de civisme de certains Guinéens.

«Je ne suis pas déçu. Mais je ne suis pas totalement à l’aise d’autant plus que ce point là a été antérieurement nettoyé après que la partie a été rendue accessible après le passage de la bitume. Je suis au regret de constater que les ordures sont revenus au long des rails», a dénoncé Bangaly Oularé.

Les riverains du secteur El Hadj Mamadou Aliou Bah sont conscients de l’insalubrité dans laquelle se trouve leur zone. Cependant, ils rejettent la responsabilité.

« Nous avons des PME. Si elles viennent, c’est une fois par mois, et d’autres ne viennent même pas. Nous avons des ordures à la maison mais que faire? C’est cette difficulté que nous avons. La derrière chose que j’aimerais ajouter, c’est la société ferroviaire Rusal qui transporte certaines ordures et les déposent après il s’en va» réplique Mamadou Saliou Baldé.

La cohabitation des citoyens avec les ordures, peut provoquer des maladies respiratoires. Le chef du département de l’Énergie appelle les citoyens à plus de responsabilité. «Une seule journée ne peut suffir pour assainir le pays. Il faut l’effort conjugué de toute la population pour rendre l’environnement saint et enviable», a lancé Aly Seydouba Soumah.

Pour cette journée d’assainissement, cinq camions et deux machines ont été mobilisés pour curer les caniveaux et dégager les points noirs de Lambanyi, Waréyah et Wanindara.

Samuel Demba Duolamou pour soleilfmguinée.net

Écrit par: Soleil FM

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%