Actualités

Journée mondiale de l’environnement:  »les plastiques ne contiennent pas moins de 13 000 produits chimiques, dont 3 200 ont des propriétés dangereuses”

today6 juin 2023 2

Arrière-plan
share close

La Guinée à l’instar des autres pays  a célébré ce  05 juin  la Journée mondiale de l’environnement. Elle est placée cette année sous le thème « Combattre la Pollution Plastique”. Le ministère de l’Environnement et du Développement Durable a profité de cette occasion pour assainir le port Artisanal de Téminètah dans la commune de Kaloum.

La Journée mondiale de l’environnement  vise à sensibiliser le public et célébrer les actions en faveur de l’environnement. Hadja Safiatou Diallo est la ministre de l’Environnement et du Développement durable.

« Cette journée mondiale de l’environnement est un appel à combattre la pollution plastique, à renforcer la sensibilisation et à prendre de nouveaux engagements pour restaurer et protéger nos écosystèmes pour renforcer le bien-être de nombreuses populations qui en dépendent pour leur subsistance. Et pour nous protéger entant qu’humanité », indique t-elle.

Les partenaires techniques et financiers accompagnent  la Guinée dans la lutte contre le réchauffement climatique. Joel Greygory est le représentant du PNUD en Guinée.

« Nous apprécions cette initiative madame la ministre par rapport à tous ces efforts en appuyant les entreprises et les ONG dans la transformation de ces déchets plastiques »

Cette célébration a été une occasion pour le ministère de l’Environnement et du Développement Durable d’assainir le port de Téminètah. Le secrétaire général  parle de l’avantage  de cette initiative. Docteur Karim Samoura.

« Les déchets jetés au niveau des plages sont refoulés et redistribués sur l’ensemble des plages de Conakry. La conséquence est que dans le sable en surface nous constatons plusieurs types de sachet plastiques simples, cap, de bouteilles plastiques et autres »

Les solutions sont envisagées pour lutter contre la pollution plastique.

« L’objectif visé est d’opter pour les sachets plastiques et emballage biodégradable en interdisant ceux non biodégradable. Nous devons tous travailler de concert, l’Etat, les entreprises et les ONG pour diminuer l’utilisation des sachets dans nos quotidiens », déclare Hadja Safiatou Diallo.

Selon un rapport des Nations unies publié ce mois-ci, les plastiques ne contiennent pas moins de 13 000 produits chimiques, dont 3 200 ont des « propriétés dangereuses » susceptibles d’affecter la santé humaine et l’environnement.

Amara Simba Sylla pour soleilfmguinee.net

Écrit par: Razakou Moussa

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%