Actualités

Kipé : dix ateliers de menuiserie partis en fumée dans la nuit du lundi à ce mardi

today31 janvier 2023 3

Arrière-plan
share close

Dix ateliers de menuiserie de fabrication de meubles en rotin ont été consumés par des flammes à Kipé IPS, dans la commune de Ratoma. Aucune perte en vie humaine n’est à déplorer, mais les dégâts sont considérables. Un court-circuit serait à l’origine  de ce brasier.

Cet incendie s’est produit dans la nuit du lundi à mardi aux environs de 03 h du matin.  Ce brasier a consumé le contenu de plus de  dix  ateliers de menuiserie. Mohamed Tamba Kamano était présent au moment des faits.

«Moi, j’étais couché vers les 03 h du matin, les enfants sont partis me réveiller, en criant mon nom ouvre la porte. Le feu a pris les ateliers. Ouvre la pompe ici nous allons éteindre le feu.  J’ai effectivement ouvert la porte. J’ai vu les flammes et j’ai ouvert la pompe pour ne pas que tout brille », témoigne-t-il.

Le feu n’a pas été maitrisé et cela à causer des dégâts matériels importants, explique un maitre menuisier.

« Il y a eu beaucoup de dégâts. Parce que, c’est des milliards qui sont perdus ici. Il y avait des marchandises et des matériels complets. Il y a eu beaucoup de pertes », dit Mohamed Diallo.

Quant à l’origine de cet incendie, Mohamed Tamba Kamano accuse la société d’électricité de Guinée EDG de mauvaise utilisation du courant. « C’est un court de circuit. Vraiment EDG doit maitriser les tensions. Souvent quand les courants reviennent, ils reviennent avec une forte tension».   

Si rien n’est fait pour aider ces jeunes entrepreneurs, ils risquent de se retrouver au chômage. C’est Pourquoi Alya Camara une autre victime sollicite l’aide de l’Etat.

Selon ces victimes, l’intervention des sapeurs-pompiers a été tardive. Au de la des matériels et des meubles qui ont été calcinés par les flammes, une importante somme d’argent a aussi  été réduite en cendre.

Mamadou Dian Diallo pour soleilfmguinee.net

Écrit par: Razakou Moussa

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%