Actualités

KM 36 : un feu mystérieux consume toute une concession et s’attaque désormais à la famille Diakité

today12 février 2023 2

Arrière-plan
share close

« La situation est extrêmement difficile pour nous s’il vous plait aidez-nous ». C’est par ces mots que nous avons été alertés par Mohamed Diakité le père de famille. Quand nous arrivons sur place, nous le trouvons assis sur une chaise sous l’ombre d’un manguier qui lui sert d’abris avec  ses deux femmes et 12 enfants. « L’incendie là a fait maintenant plusieurs mois, depuis  le 25 novembre 2022.  Toute la maison a brulé. On a rien, rien, rien même», souligne Mohamed Diakité.

Autours d’un repas préparé à ciel ouvert, Mohamed Diakité est entouré par certains membres de sa famille dont un bébé d’un an. Sur le corps de ce dernier, il y a des plaies fraiches causées par le feu mystérieux. « Même maintenant là mon bébé est brulé deux fois. Avant-hier et aujourd’hui. L’incendie là ne finit pas. Ça brûle dehors, ça brûle à l’intérieur aussi. A la cuisine, à la toilette… Vraiment nous ne savons plus quoi faire maintenant ».

Est-ce que vous connaissez la cause ?

« Je ne sais pas la cause  de ça.»

Mais quand nous insistons sur les vrais raisons de ce brasier, Mohamed avance une thèse. « Il y a des personnes qui sont  passées ici et nous ont dit que c’est les diables qui font ça. Et il y a ma nièce qui était ici, je me dis que c’est elle qui voulais aller aux toilettes, elle a rencontré une femme sur la porte. Directement  sa mère est partie chez les marabouts. Et celui-ci lui a fait des médicaments. Depuis que ces médicaments  sont rentrés ici, le feu a commencé ».

Ce père de famille était en cote d’Ivoire quand cette affaire a commencé. Il était obligé d’écourter son séjour pour venir y faire face. Sauf que jusqu’à présent, il n y a aucune solution. L’hivernage approche à grand pas. Chose qui inquiète la famille Diakité. « Toutes les tôles sont brulées, j’ai peur même que la saison des pluies nous trouve dans cet état». 

Aujourd’hui, la famille Diakité ne gagne à manger que par l’aide des voisins.  « C’est les voisins qui m’aident et la mosquée ».

Cette famille ne sait plus à quel saint se vouer. Elle sollicite l’aide des bonnes volontés et des autorités de la transition.

 Mamadou Dian Diallo pour soleilfmguinee.net

Écrit par: Razakou Moussa

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%