Actualités

Koloma 1 : un délestage du courant électrique vire aux affrontements

today19 avril 2023

Arrière-plan
share close

Des échauffourées ont éclaté dans la soirée de ce mardi à Koloma 1 dans la commune de Ratoma. Un délestage du courant électrique dû à la panne d’un transformateur est à la base de ce soulèvement. Des agents de forces de maintien d’ordre présents sur  les lieux ont fait usagers de gaz lacrymogène. 

Depuis une semaine, les habitants de Koloma 1, précisement au secteur Bagataye, vivent dans le noir. Chose que des jeunes n’ont pas digéré. Ils ont investi la rue ce mardi pour exprimer leur ras-le-bol. Sékou Koumbassa est l’un d’eux. 

«Depuis le lundi passé, on a pas gagné le courant jusqu’à présent. Même hier (mardi), les enfants ont commencé à grever. Mais, ils n’ont pas attaqué les véhicules. C’était pour dire seulement que les véhicules n’ont qu’à se retourner. C’est en ce moment  que des agents sont venus. Ils ont jeté du gaz et ont dispersé tout le monde».

Certains jeunes du quartier sont aussi préoccupés par cette situation. C’est le cas de Alseny Camara, même s’il n’a pas pris part à la manifestation. 

« Après la prière de 16h hier, ils ont barré la route. Moi, je n’ai pas duré ici. Dès qu’ils ont commencé à jeter de cailloux, moi, j’ai fermé mon tel centre. Je suis rentré. Parce, ce que j’ai eu peur ».

L’absence du courant à Koloma 1 surtout en cette période du Ramadan impacte le quotidien des populations. Diamounou Keïta se plaint. 

« Franchement, j’ai tout perdu depuis que le courant est parti. Mon congélateur ne fonctionne pas. Mes condiments sont pourris. A cause de la chaleur, on ne peut même pas dormir. Des gendarmes sont certes venus. Mais il faut reconnaître que des jeunes ont jeté des cailloux ».

Pendant cette période de délestage, la chaleur est aussi le quotidien des habitants de cette partie de la capitale Conakry. Ibrahima Kalil Camara est père de famille.

«A côté d’ici, là, tout près d’ici, ça  fait  même 5mn. Le voisin a le courant. Mais chez moi, il n’ y a pas de courant. Si le transfo  tombe en panne, normalement on doit changer. Ils envoient la facture et il n’y pas conteurs, ni  rien ».

Ces habitants demandent au gouvernement mettre tout en œuvre pour les sortir de cette situation. Ils promettent de redescendre dans la rue s’ils n’obtiennent pas gain de cause. 

Arry Camara pour Soleilfmguinee.net

Écrit par: Soleil FM

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%