Sociétés

Le carburant impropre vendu sur le marché guinéen porte un sérieux coup aux activités dans les débarcadères du littoral guinéen. Au port artisanal de Kaporo, les pêcheurs voient leurs activités ralenties à cause de la panne de leurs moteurs due à ce carburant. Leurs cris de cœur.

today6 juin 2024 14

Arrière-plan
share close

Des bidons de réservoir noircis, des pirogues garées en bordures de mer et des travailleurs assis en tas en train de discuter de la problématique de carburant impropre. C’est l’atmosphère que nous avons trouvé ce mercredi matin au port artisanal de Kaporo. Marouf SOUMAH est le chef de ce débarcadère.

 

«C’est à peine deux mois on n’a fait ce constat c’est à travers les pécheurs que nous sommes informés. On n’a fait la recherche avec mes sages et mes collègues, au début on n’a pensé que c’était la faute de l’huile, mais tout le monde ne paie pas au même lieu et on n’a trouvé effectivement c’est l’effet du carburant»

Sékou SOUMAH, un autre pêcheur dit avoir constaté une différence dans le carburant qu’il utilisait avant et maintenant.

«Le carburant qui vient actuellement n’est pas de bonne qualité. Parce que nos moteurs sont en panne depuis l’explosion du dépôt de carburant. L’essence qui vient n’est pas de qualité. Même la couleur de nos réservoirs a changé. Si nous ne travaillons pas, nous ne pouvons pas gagner à manger. Et pourtant, nous avons des enfants à nourrir»

Assis sous un hangar en train de réparer ses filets de pêche, Moussa CAMARA parle des conséquences de l’utilisation de ce carburant impropre sur son activité.

«Oui on est victime de ça, ce n’est pas la même chose y’a beaucoup de différence. Tous les ports guinéens revendiquent pour ça, même avant-hier nous avons fait une réunion à Kaporo»

Les pêcheurs artisanaux de Kaporo ne savent plus à quel saint se vouer. Marouf SOUMAH sollicite l’aide des autorités.

« Nous lançons un l’appel à l’Etat, parce que c’est la mer de tout le monde nous n’avons pas d’autres moyens, actuellement ça ne pêche pas bien, le peu que nous avons si cela aussi tombe en panne qu’est-ce que nous allons faire? C’est à eux que nous lançons un appel, qu’ils nous viennent en aide, car nous souffrons »

Selon des témoignages recueillis sur place, plusieurs moteurs sont tombés en panne à cause de la mauvaise qualité de ce carburant. Comme Kaporo, plusieurs autres débarcadères de Conakry sont confrontés à la même situation.

 

Alhassane CONDE, Soleil FM

Écrit par: Louis Oscar LOBE MOUKOURI

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%