Soleil FM
Image default
Actualités

Les États-Unis autorisent le vaccin anti-Covid de Pfizer pour les 5-11 ans

Le vaccin de Pfizer-BioNTech contre le Covid autorisé chez les enfants âgés de 5 à 11 ans aux États-Unis ; ils sont ainsi le premier pays à autoriser ce vaccin chez tous les enfants de cette tranche d’âge. La FDA , le gendarme du médicament outre-Atlantique, vient de donner son feu vert, ouvrant la voie à la vaccination de quelque 28 millions d’enfants américains.

Pour les 5-11 ans, Pfizer et BioNTech ont développé un vaccin moins concentré que celui destiné aux plus de 12 ans. La quantité de principe actif, le fameux ARN messager, est de 10 microgrammes, au lieu de 30. 

Alors quid de son efficacité ? Selon des essais cliniques menés par Pfizer chez des enfants de cette tranche d’âge, elle serait de 90% sur les formes symptomatiques de Covid. Des analyses de la réaction immunitaire vont aussi dans le sens d’une bonne protection : le dosage des anticorps neutralisants chez les 5-11 ans s’est révélé similaire à celui des 16-25 ans vaccinés, eux, avec le produit initial.

Du côté des risques liés au vaccin, il n’y a pas eu d’effets indésirables sérieux parmi les 3 000 enfants vaccinés lors des essais. En particulier pas de myocardite, une inflammation du cœur ; mais cela reste un point de vigilance. En effet, il a fallu des millions d’injections de vaccins à ARN messager chez les adultes et les jeunes pour mettre au jour cet effet indésirable très rare, qui semble un peu plus toucher les garçons adolescents. Alors existe-t-il aussi chez les 5-11 ans, avec le vaccin (moins concentré) qui leur est dévolu ? Le déploiement de la vaccination dans cette tranche d’âge aux États-Unis permettra de le savoir. En tout cas pour la FDA, les bénéfices du vaccin l’emportent sur les risques éventuels chez ces enfants.

« En tant que mère et médecin, je sais que les parents, les soignants, le corps enseignant et les enfants attendaient cette autorisation avec impatience », a déclaré dans un communiqué Janet Woodcock, commissaire par intérim de la FDA.

L’Agence européenne des médicaments est également en train d’examiner une demande d’autorisation du vaccin de Pfizer pour cette tranche d’âge.

Source : rfi.fr

Laisser un commentaire

9  +  1  =