Actualités

Libération des emprises des voiries publiques : « Moi Mamadouba Tos, je n’ai pas d’état d’âme », dixit le maire de Matoto

today4 février 2023

Arrière-plan
share close

Réagissant à l’Ultimatum donné par les autorités du CNRD demandant aux occupants des encombrants physiques de libérer les lieux d’ici le 10 février prochain avant de lancer une vaste opération de déguerpissement qui va débuter à Conakry . Le Maire de la commune de Matoto a invité ses citoyens au respect de ce communiqué. Dans le cas contraire, il menace de sévir sans état d’âme contre ceux qui vont essayer de défier l’autorité de l’Etat.

« C’est une idée très salvatrice parce que, cela ne date pas d’aujourd’hui. Depuis l’avènement du CNRD, ça été l’une des premières activités. C’est vrai que des citoyens s’entêtent mais avec le communiqué d’hier (vendredi 03 février) cela nous renforce beaucoup plus. Vous le savez comme moi, l’une de mes priorités c’est de dégager et libérer les voies publiques. Mais cette fois-ci tous ceux qui vont s’entêter et laisser des épaves on va les incinérer, ce qui veut dire c’est tomber dans des bonnes oreilles. Moi en tant que l’autorité, je suis un respectueux des instructions de l’Etat. Dans le temps, Conakry ventilait très bien mais pourquoi aujourd’hui on commence à reprendre des mauvaises pratiques. Ce qui veut dire, qu’il y a l’incivisme qui bat son plein. Donc pour réprimer l’incivisme, moi Mamadouba Tos, je n’ai pas d’état d’âme », a laissé entendre le Maire de Matoto.

 Samuel Demba Duolamou pour soleilfmguinée.net

Écrit par: Razakou Moussa

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

  +  59  =  62


0%