Sociétés

Liberté de la presse: quand les patrons de média laissent le syndicat porter sa croix tout seul !

today13 décembre 2023 45

Arrière-plan
share close

C’était le combat de tous jusqu’à ce que les patrons de médias et toutes les autres associations de presse commencent à réfléchir comme des capitalistes et non des syndicalistes. Ce qui n’est pas forcément juste, mais justifié, les patrons de presse ne font pas du bénévolat même si en retour ils ne refuseraient pas qu’on travaille gratuitement pour eux.


C’est un revirement de situation plutôt pas surprenant. Le Syndicat des Professionnels de la Presse de Guinée dans son combat pour la liberté d’expression doit porter sa croix et tout seul, sans compter sur qui conque.
Il doit tout simplement changer de fusil d’épaule. Parce que même les medias concernés semblent hésitants ou pas très excités d’observer une journée sans presse.
La croisade ce n’était pas pour ce lundi finalement. On n’a pas eu le temps de s’ennuyer donc et c’est dommage de ne pas pouvoir compter même sur les journalistes.

Mais que voulez vous ?
On ne peut pas être plus royaliste que le roi lui-même. La question maintenant, c’est en quoi cette situation peut aider la liberté de la presse ?
Les patrons de média dans la sauce du pouvoir !
Pour cette fois, c’était dans un verre, la prochaine, dans quelle coupe on va boire.
Ça peut être une calebasse et tant pis. Ce sera pour des raisons de sécurité nationale. C’est surtout l’argument qui compte !


La fléchette de Fatoumata Harouna

Écrit par: Soleil FM

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%