Soleil FM
Image default
Actualités

L’Iran reconnaît avoir livré des drones à la Russie avant la guerre en Ukraine

La République islamique d’Iran a reconnu, ce samedi 5 novembre, pour la première fois, avoir fourni des drones à la Fédération russe. C’était avant la guerre en Ukraine, fin février. L’annonce a été faite par le ministre des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, a affirmé que l’Iran avait vendu des drones de combat à la Russie, mais que ces ventes avaient eu lieu avant le déclenchement de la guerre en Ukraine. 

Il a ajouté qu’il s’agissait de livraisons de drones en petit nombre et que l’Iran n’avait pas fourni de missiles à la Russie.

Les États-Unis et l’Ukraine ont accusé l’Iran de fournir des drones à la Russie pour la guerre en Ukraine. Ce que l’Iran a démenti, affirmant que Téhéran refusait de fournir des armes à l’une ou l’autre des parties engagées dans le conflit.

C’est la première fois que Téhéran reconnaît avoir fourni des drones à la Russie. Téhéran a développé un vaste programme pour la construction de drones de surveillance et de combat depuis plusieurs années, ce qui inquiète les pays occidentaux, notamment les États-Unis, mais aussi Israël.

Réaction à Kiev  

La « complicité » de Téhéran avec Moscou aura des conséquences, et ces dernières « seront beaucoup plus importantes que les bénéfices », a déclaré ce samedi 5 novembre la diplomatie ukrainienne, après que Téhéran a reconnu avoir livré des drones à la Russie avant le début de l’invasion russe.

« Téhéran doit se rendre compte que les conséquences de la complicité dans les crimes (…) de la Russie contre l’Ukraine seront bien plus importantes que le bénéfice du soutien de la Russie », a déclaré sur Facebook le porte-parole du ministère ukrainien des Affaires étrangères, Oleg Nikolenko.

Avec AFP

Laisser un commentaire

  +  18  =  19