Soleil FM
Image default
Actualités Sociétés

Médias: l’émission Mirador de FIM FM autour d’une cascade de communiqué de controverse

Pour dit-on à cause des pressions politiques qu’aurait subies le président du Conseil d’Administration du Groupe Fréquence Infos Médias (FIM), l’amission Mirador de ce lundi n’a pas pu avoir lieu. Tôt dans la matinée, la Direction de cette entreprise de presse a rendu public ce communiqué. La réaction du PCA n’a pas tardé. Mamadou Antonio Souaré se dit étonné du précédent communiqué et affirme n’avoir jamais subi une pression politique venant de qui que ce soit.  Cette discordance va se propager au sommet de l’Etat. Se sentant touché dans cette affaire, le gouvernement de transition dit regretter cette accusation. Les autorités rappellent que seul la Justice et la Haute Autorité de la Communication sont habilitées à suspendre ou interdire une émission ou un journaliste. Le Front National pour la Défense de la Constitution aussi s’est invité dans les débats. Le mouvement dissout par les autorités guinéennes parle d’une situation anti-démocratique. Le FNDC dit apporter son soutien à nos confrères et exprime sa solidarité à la presse. Pour sauvegarder les acquis démocratiques, la coordination du front appelle les journalistes à l’Union sacrée et à la solidarité. Selon des indiscrétions, l’invitation de Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG en serait pour quelque chose. Le lauréat du prix Africa Freedom Speech and Award devrait y prendre la parole.

Amara Simba Sylla

Laisser un commentaire

  −  4  =  2