Actualités

Pêche : le port artisanal de Dabondy 1 se trouve dans un état piteux

today22 février 2022 9

Arrière-plan
share close
Port-de-Pêche-Guinee-720x422

Le port artisanal de Dabondy 1 dans la commune de Matam connait de nos jours un manque criard d’accès  et est  devenu  un nid  d’ordures.  Face donc à cet état de fait, notre reporter s’est rendu sur les  lieux ce mardi pour s’enquérir des réalités.  Moussa Trésor Soumah responsable de la communication de ce débarcadère parle de l’inexistence de l’Etat,  c’est pourquoi il lance une invite aux nouvelles autorités afin de leur venir en aide. 

Atteindre le port artisanal de Dabondy 01 situé dans la commune de Matam  est devenu un parcours digne d’un vrai combattant.  Des maisons entassées ça et là, les unes sur les autres, fermant ainsi tout accès à ce débarcadère. Ce manque de route impacte véritablement les activités de ce port. Moussa Trésor Soumah est  responsable de la communication dudit débarcadère.

« On a problème de route ici. Ce port à plus de 200 barques. Ce n’est pas facile. Au moment de rentrer tout le monde part  débarquer dans notre port. On voit ça mais on ne peut rien ».

Faisant face au port artisanal de Bonfi,  le débarcadère de Dabondy 01 est  aussi confronté d’une insalubrité qui ne dit pas son nom, selon Moussa Trésor Soumah, cela est lié aux activités exercées quotidiennement par  des menuisiers.

« Il y a d’autres difficultés comme la présence des menuisiers à l’intérieur du port. Les saletés sont abandonnées partout. Les poissons ont même fuit tellement qu’il y a de la saleté ».

Par ailleurs, ce pêcheur lance une invite aux autorités de la transition afin de  leur venir en aide.

« Je lance un appel au colonel Mamady Doumbouya de nous venir en aide pour avoir de la route. Actuellement nous souffrons à Dabondy 1 ».

A en croire aux dernières  informations recueillis sur les lieux, les habitants de Dabondy  port 01 comptent  descendre dans les rues, ce mercredi pour manifester leur ras-le-bol face à cet état de fait-Nous y reviendrons.

Écrit par: Razakou Moussa

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%