Actualités

Samatran/Dubréka: les femmes qui sortent à l’aube pour aller revendre au marché sont souvent victimes de viol (témoignage)

today6 décembre 2022 3

Arrière-plan
share close

Plusieurs femmes vendeuses de feuilles de manioc et de patate sont souvent victimes d’attaque à Samatran, dans la préfecture de Dubréka. A la recherche du quotidien, ces mères de famille sont souvent dépouillées de leurs biens et d’autres sont parfois victimes de viol de la part des hommes armés. La radio Soleil Fm est allée ce mardi 06 décembre à leur rencontre. Elles ont expliqué comment elles vivent dans cette insécurité.

« Quand nous sortons le matin pour aller chercher les feuilles, nous les achetons cher. Le peu que nous gagnons dans ça aussi pour nourrir nos familles,  les bandits nous attaquent et nous retirent tout. Parfois, nous sommes même violées», témoigne, Marie Kamano.

Finda Mara a failli être violée une fois par des inconnus qui l’ont poursuivie. Mais, elle a été sauvée de justesse grâce à la bienveillance de son mari.

 « Nous souffrons beaucoup ici. L’autre fois, je suis sortie à 4H du matin pour aller revendre les feuilles, des bandits m’ont attaquée. J’ai crié. Heureusement, mon mari était derrière moi. Après, ils ont pris la fuite », renchérit-elle.

Ces femmes soutiennent qu’elles sont obligées de sortir très tôt le matin pour ne pas perdre leurs clients.  Koumba Cella interpelle le gouvernement.

 «Si on ne sort pas vite pour aller compter, nous allons trouver que les clients sont déjà partis. C’est ce qui nous oblige à sortir tôt le matin. Nous  sortons entre 3h et 4h pour aller revendre. J’invite le gouvernement à nous venir en aide afin de traquer ces gens».

Le chef du quartier de Samatran à qui nous avons tendu notre micro dit n’avoir reçu aucune de ces pauvres dames. Quant aux agents de sécurité installés dans cette partie de Dubréka, ils disent qu’ils n’ont pas l’autorisation de parler de ce sujet.

Ibrahima Diallo et Justin Doré pour Soleilfmguinee.net

Écrit par: Razakou Moussa

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%