Soleil FM
Image default
Sociétés

URGENT !!! battue, elle perd son enfant

Une femme en ceinte a perdu son bébé suite à la bastonnade que sa belle-famille lui a infligé le samedi 29 mai 2021 à Bambéto, dans la commune de Ratoma. Soleilfmguinee.net a rencontré la victime ce jeudi 3 juin 2021. Lisez les explications.

Suite à une dispute entre la victime et sa belle-famille dont son époux. Selon Mabinty Soumah, la souffre-douleur, c’est grâce à une sage femme que sa vie a été sauvée.

C’est un fait abject dont a été victime Mabinty Soumah, jeune dame violemment bastonnée par son mari et ses belles-sœurs.  Selon elle, tout est parti de la demande d’une assistance médicale pour sa consultation. Chose qui a finalement mal tournée.

« Mon mari m’a dit qu’il n’a pas d’argent et il est allé voir sa mère. Celle-ci a commencé à me gronder, m’insulter en disant que j’ai envouté son fils. C’est là que j’ai répliqué. Et toute suite elle a fait appelle à ses filles qui n’ont pas hésité à se jeter sur moi. Elles m’ont frappé partout jusqu’à ce que j’aie perdu connaissance. C’est par après je me suis rendue à dans un hôpital parce que mon ventre me faisait très mal. Après consultation, la sage femme m’a dit que mon enfant ne pouvant pas être sauvé, elles vont se battre pour me sauver la vie », a-t-elle expliqué à soleilfmguinee.net.

Ousmane Camara, un voisin de la victime rapporte les mauvais traitements dont Mabinty Soumah est régulièrement objet.

« Cette femme est une voisine à moi. Elle n’a même pas dit tout ce qui s’est passé. Il faut lui demander réellement ce que sa belle-mère lui a fait. Je connais bien cette maman juste à chez elle à Kindia. C’est une criminelle, elle et ses deux filles », s’est écriée Ousmane Camara.

Dépassée, puis outrée par ce qu’elle a subit, la victime lance un cri de cœur afin que ces violences soient bannies dans nos sociétés.

« Ce que je souhaite, d’abord j’ai perdu mon enfant. Donc, je veux que vous contribuer à ce qu’aucune femme ne subisse ce crime plus jamais dans la vie», a insisté Dame Mabinty.

Il faut rappeler que c’est la deuxième fois de suite que Mabinty Soumah subisse de fausses couches, pour ces mêmes causes. Pour ce cas-ci, elle dit avoir saisi la Justice pour ne pas que ce crime reste impuni.

ARRY CAMARA

Laisser un commentaire

90  −    =  83