Actualités

Wanindara : les éléments du BATA accusés d’avoir tué Mamoudou Barry

today2 mai 2023 1

Arrière-plan
share close

Un jeune d’une vingtaine d’années a été tué dans la nuit du dimanche à ce lundi. L’acte s’est passé à Wanindara, carrefour marché dans la commune de Ratoma. Mamoudou Barry serait percuté par un pick-up des éléments du Bataillon Autonome des Troupes Aéroportées (BATA) qui sillonnaient dans les parages.

La famille du jeune Mamoudou Barry est inconsolable ce lundi après avoir appris le décès de son enfant. Rouguiatou Barry, est mère de la victime.

 « Hier (dimanche) nuit, nous avons mangé ensembles. Après, il s’est levé pour sortir derrière la cour. Je m’apprêtais à aller au lit quand j’ai remarqué que lui et son jeune-frère  n’étaient pas à la maison. Je suis sortie les chercher.  Quand je l’ai vu, j’ai essayé de le raisonner pour qu’il rentre mais il a refusé. Je suis retourné sans lui. C’est là que le pick-up est venu et tout le monde s’est mis à courir mais lui, il était déjà touché. Les gens disent qu’il a été renversé puisque moi je n’étais pas sur place ».

 Un témoin de la scène accuse les éléments du BATA d’être les bourreaux de Mamoudou. Selon ce jeune, les agents ont commis délibérément cet acte.

 « Il n’y avait pas de manifestation. Ce sont les éléments du BATA qui sont venus semer la panique ici à cause du mouvement de Bambéto. Ils ont peut-être cru que les gens allaient aussi sortir par là. Ils sont venus dans le pickup en tirant à balles réelles puis ils ont percuté le jeune. L’un des militaires a donné l’ordre de tirer sur lui. C’est ce qui a causé le désordre jusqu’à 5 heures du matin ».

Mamadou Barry souffrait d’une dépression mentale depuis sa naissance, affirme sa mère. Sous le choc, Rouguiatou Barry formule une demande aux autorités.

 « Il avait 22 ans mais. Il n’était pas en bonne santé depuis sa naissance. Tout ce que je demande aux autorités, c’est de bien vouloir prendre des dispositions et d’arrêter de tuer les enfants d’autrui ». 

Le corps de la victime a été transporté à la morgue de l’hôpital Ignace Deen par des éléments de forces de l’ordre non identifiées. Il sera remis à sa famille ce mardi après une autopsie.

Samuel Demba Duolamou et Boubacar Yero Barry pour soleilfmguinee.net

Écrit par: Razakou Moussa

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%