Sociétés

Médias : plusieurs journalistes outillés en technique de couverture de procès sensibles

today17 décembre 2023 71

Arrière-plan
share close

Fin ce samedi de la formation des journalistes en charge de la couverture du procès des évènements du 28 septembre 2029 à Conakry. Pendant trois jours, ces hommes de médias ont été outillés sur les techniques de couverture d’un procès. C’est une initiative de la cellule de communication du procès des évènements du 28 septembre 2009 qui se déroule au tribunal de Kaloum depuis plus d’une année.

Le fake cheking, technique de couverture d’un procès sensible, médias à l’usage des concepts juridiques sont entre autres thématiques abordées pendant ces trois jours. Pour le directeur de la cellule de communication du procès des évènements du 28 septembre 2009, cette formation permettra aux bénéficiaires de faire usage dans le traitement d’information sensible.

« Cette rencontre est pour nous le revers d’une nouvelle dynamique de communication médiatique. Nous pensons qu’au niveau des salles de rédaction, le traitement d’information va s’améliorer. C’est l’espoir en tout cas que caresse cette cellule de communication en organisant cette session de formation qui est la première phase d’une série de formation que nous organisons», a laissé entendre Abdoulaye Djibril DIALLO dans son discours de circonstance.

Le responsable de la communication du procès des évènements du 28 septembre, a demandé aux journalistes de démultiplier ces acquis dans les différentes rédactions pour le renforcement d’un état de droit.

« Je vais demander de démultiplier ces sessions de formation à l’intérieur de leurs rédactions pour que vive une presse libre et indépendante en Guinée au service de la République pour le renforcement d’un Etat de droit et de démocratie. »

La secrétaire générale du ministère de la Justice et des Droits de l’Homme a rappelé l’importance qu’occupent les médias de nos jours avant d’inviter ces journalistes au bon usage de ces outils en ces termes. « Vous avez mis en exergue que la presse est l’institution non gouvernementale la plus indispensable et la plus redoutable en faveur de la démocratie et de la primauté de droit. Elle seule est dotée de la capacité de découverte et de la circulation de l’information», a déclaré Marie Irène Hadji.

Cette session de formation a réuni une quarantaine d’hommes et de femmes de médias à sa première édition. Les initiateurs promettent de l’élargir pour  toucher plus de professionnels de médias.

Mamadou Dian Diallo pour soleilfmguinee.net

Écrit par: Razakou Moussa

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%