Soleil FM
Image default
Actualités Sociétés

Palais Mohamed V : des travailleurs de l’hôtel Sheraton Grand Conakry tiennent un sit-in et font des dénonciations

Des travailleurs de l’hôtel Sheraton Grand Conakry ont manifesté ce jeudi  devant le palais Mohamed V à Kaloum. Ce sit-in avait pour objectif: dénoncer le licenciement dont ils sont victimes de la part de la Direction   dudit hôtel. Après quelques minutes de cris de cœur, ils ont été reçus par le colonel Balla Samoura, Haut Commandant de la Gendarmerie Nationale.

Ce sont des travailleurs déterminés qui ont campé ce jeudi devant le Palais Mohamed V. Ils expriment leur ras-le- bol suite au licenciement dont certains de leurs ont été victimes.

« C’est l’hôtel Sheraton qui avait mis les travailleurs  en congé technique pour motif de rénovation  depuis le mois de janvier. Après le congé technique, ils ont décidé de licencier l’ensemble du personnel sans motif valable par ce que pendant les six mois de congé technique l’hôtel n’a pas été rénové. Nous sommes là aujourd’hui pour nous faire entendre et faire des plaidoiries auprès du président de la République pour qu’il intervienne afin que les travailleurs reprennent leurs services », explique Amadou Diallo est le secrétaire général adjoint de la Fédération de l’hôtellerie, Touristique, Restauration et Branche Connexe.

Pancartes en mains et des banderoles sur lesquelles on pouvait lire: justice pour Sheraton, ces manifestants ne comptent pas lâcher prise. Fatoumata Soumah, serveuse est mécontente.

« Ils manigancent de licencier tous les contrats CDI pour  nous faire remplacer par d’autres sans leur donner de contrats. On va jamais nous laisser faire et on ne baissera pas les bras tant que nous ne serons  pas rétablis dans nos droits ».

Cette manifestation n’a été que de courte durée.  Les grognards ont été reçus par le Haut Commandant de la Gendarmerie Nationale, colonel Balla Samoura. Amadou Diallo est rassuré de cette audience. « Le colonel, sa réponse,  c’est de nous dire que le CNRD est là pour l’ensemble des Guinéens. De suivre la procédure avec l’inspection générale du Travail et que si nous constatons, qu’il y a des défaillances nous pouvons revenir à leur niveau pour qu’ils essayent de voir de leur manière pour que la situation soit réglée. Pour le moment, on en tient compte.  Nous prenons acte, nous allons nous retourner à la base pour faire le compte rendu ».

A l’issue de cette rencontre, deux représentants des travailleurs, deux de la Direction de l’hôtel et un représentant du Haut commandement de la Gendarmerie national vont entamer des négociations ce vendredi à l’Inspection générale du travail.  

Amara Simba Sylla

Laisser un commentaire

26  +    =  34