Soleil FM
Image default
Actualités Sociétés

Victimes du Camp Boiro : l’AVCB a commémoré ce mercredi la date   du 25 janvier 1971 où plus de 80 Guinéens ont été pendus

L’Association des Victimes du Camp Boiro (AVCB) a commémoré ce mercredi la date   du 25 janvier 1971 où plus de 80 Guinéens,  hauts cadres,  fonctionnaires, hommes d’affaires et militaires ont été pendus par le régime de feu Ahmed Sékou Touré à travers tout le pays.  Cinquante deux (52) après,  les enfants et veuves des victimes se souviennent de ces tueries.

Cette cérémonie de commémoration a commencé par la lecture du Saint Coran en la mémoire de toutes les victimes du 25 janvier 1971. Cette date rappelle la pendaison  par le régime révolutionnaire de Sékou Touré de plus de 80 personnes. Abdoulaye Conté, secrétaire exécutif de l’AVCB rappelle.

« Chaque 25 janvier nous commémorons l’exécution de plus de 80 personnes toutes  pendues à travers la Guinée pendant le régime de Sékou Touré. Et nous venons prier pour que leurs âmes reposent en paix ».

Aux dires de docteur Rama  Taran, fille de  Dr Alpha Taran, mort au camp Boiro, le premier Président de la Guinée  a été un tyran et non un héros comme le prétendent certains.

« Monsieur Sékou Touré pour nous il faut qu’on fasse la part des choses. On dit qu’il est  héro et  tiran, pour nous il est plus tiran que héro. Par ce qu’il tuait sans aucune forme de justice. Malgré y avait les cours et tribunaux » a-t-elle regretté.

Contrairement aux années précédentes, l’Association des Victimes du Camp Boiro n’a pas organisé de carnaval cette fois-ci suite à l’interdiction des manifestations, soutient son secrétaire exécutif.

Amara Simba Sylla pour soleilfmguinee.net

Laisser un commentaire

73  −  63  =